20 Jan Le bar à la mouche #4

Une dimension était manquante jusqu’ici dans mes récits de pêche du bar à la mouche. Et c’est grâce à François que j’ai pu découvrir cette deuxième manière d’aborder cette technique. Le bateau ! 

hooks

La pêche du bar en bateau saute aux yeux de beaucoup de pêcheurs comme une évidence. Pourtant, traquer le bar à la mouche en bateau ne m’étais pas encore arriver. Au leurre oui, avec plus ou moins de succès, dans le Golfe Du Morbihan, à Quiberon ou encore entre Houat et Hoëdic. Mais à regarder ces américains pêcher tout ce qui nage avec leurs coques plates, l’idée de s’y mettre nous a rapidement gagnée. Et c’est François (et son pote François) qui nous ont embarqués, moi et Hugo, avec eux pour un reportage d’une soirée sur le Golfe, à traquer le bar à la mouche. 

peche-mouche

Mise à l’eau vers 17h à la cale de Larmor Baden. Les cannes sont montées sur le port, les mouches nouées, et nous filons vers les premiers parcs à huitres. D’emblée, nous enregistrons quelques suivis assez farouches. Je pêche au popper tandis que François tricote lentement à l’aide d’un petit alevin. Une mouche très brillante, avec une récupération lente et saccadée au dessus des tables. 

peche-mouche-bretagne

Le gros avantage du bateau sur lequel nous sommes, c’est son moteur électrique. Il nous permet de nous déplacer discrètement, et surtout de faire les dérives comme nous le souhaitons. Là où tout est devenu magique, c’est que le courant de la marée descendante s’est intensifiée. Nous nous sommes mis à la sortie d’un parc, le nez face au courant, stabilisé par le moteur. Nous avons pu pêcher efficacement pendant une demie heure ce courant ainsi formé. François capturera un premier poisson, malheureusement pas maillé. Loin d’être maillé… Les chasses se produisent parfois à quelques mètres du bateau. C’est un spectacle aussi violent que rapide, et nous constatons que les bars se déplacent à une vitesse folle. Très difficile de les localiser donc. 

peche-mouche-golfe-morbihan

Plus tard, nous nous rapprochons d’une petite île où se traque souvent le bar du bord, en wadders. Pêcher ce même endroit en bateau est très agréable et permet de pêcher en parabole toute la zone. D’autres pêcheurs sont là aux leurres. Tout porte à croire que les poissons sont là ! 

Je passe sur une imitation d’alevin moi aussi. Trop farouches pour monter en surface, impossible de ferrer un poisson au popper. Dommage … Après quelques lancers, je capture mon premier bar. Là encore le poisson n’est pas maillé, mais la taille commence à grimper. La marée nous chasse de la zone. Il est temps de se rapprocher du courant principal pour pêcher des amortis. Nous ne prendrons cependant plus aucun poisson. La journée fut difficile du début à la fin et aucun poisson maillé ne viendra au bateau. Mais le paysage est vraiment magnifique.

peche-ile-golfe-morbihan

C’est un vrai bonheur de pêcher le Golfe du Morbihan. D’autant plus en bateau. L’embarcation nous permet de varier les postes et de rejoindre rapidement les lieus en fonction de la marée. L’efficacité en est décuplée. En revanche, l’aspect dérive peut être un frein à la pêche. A la mouche, j’ai tendance à beaucoup plus insister sur les postes. J’ai pêcher avec des crevettes, mais en bateau, la vitesse de dérives ne le permet pas forcément. On pêche donc plus avec des imitations de poissons en fin de vie, ou des imitations de lançons en plein eau. Il faut varier et chercher ce qui fonctionne le mieux. 

peche-a-la-mouche

Je suis très heureux d’avoir partagé ce moment avec les deux François, fidèles membres actifs de l’APPMA de Grand-Champs, chez qui je prends systématiquement mon permis chaque année. François Formon, que l’on voit plus haut avec la casquette Le Mouching bleue et rouge, en est même président. Un boulot monstre mais qui paye !

Enfin, ce fut un réel plaisir d’être accompagné par Hugo. Mon fidèle photographe au talent inébranlable (si si, je vous jure). En fait, Hugo est un ami d’enfance avec qui j’ai partagé la fin de mes études supérieures. Il s’est pris de passion pour le voyage et la photographie et tient à jour son carnet de voyage que vous pourrez découvrir ici même ! Vous l’aurez donc compris, l’ensemble des photos ici présentes lui appartiennent. Si vous êtes intéressés par un shooting ou une réutilisation des photos, merci de le contacter via son site !

« Situation difficile pour un photographe : ciel chargé, lumière absente et bateau en constante mouvance. Des clichés compliqués à sortir mais arpenter les eaux du Golfe du Morbihan, surtout pour un non initié comme moi, ça reste une superbe expérience. L’après-midi était rythmé par une navigation à travers les îles avec un fort sentiment de partir à l’aventure pour explorer des terres inconnues. Si la vie de pêcheur à la mouche c’est ça, je signe déjà pour la suite. » Hugo Le Beller

Un grand merci à tous pour la promenade. Elle remonte maintenant à quelques mois mais reste bien gravée dans ma tête ! J’en profite aussi pour vous souhaiter à tous une excellente année 2017 ! Qu’elle soit riche en découvertes et en poissons.

hooks

Le blog va être amené à changer quelques peu, notamment avec l’apparition de quelques leurres ici et là, histoire de varier les plaisirs et de s’ouvrir à une autre pêche sportive. C’est aussi l’occasion de revenir à mes premiers amours et de traquer le bar avec une plus grande régularité des captures. 

A très vite !